Histoire de la chorale

Les débuts de la chorale Everglades datent du mois d’août 1958 lorsque l’abbé Louis Mullier décide de créer officiellement un ensemble vocal masculin. Le but premier était de rehausser la messe de minuit du 25 décembre 1958. 

La première direction fut assurée par Joseph Semet, organiste de la paroisse. Le répertoire se composait essentiellement de chants liturgiques latins.

En 1959, l’abbé Jacques Hanoulle prit la direction en mettant ses nombreuses connaissances musicales au profit de la chorale. Pour son cinquième anniversaire, la messe est retransmise par la télévision belge. Neuf ans après ses débuts, soit en 1968, la chorale paroissiale devient mixte et reçoit le nom d’Everglades.


1968 : la chorale devient mixte

L’ensemble participa alors à plusieurs festivals à Mouscron, en 1967,1970,1972 et en 1975. Il enregistra un disque en 1973 avec Jacky James. « Ne pleure pas Jeannette » fut un grand succès médiatique. La chorale participa alors à plusieurs émissions de télévision : « Feu vert » sur la RTBF, au « Rendez-vous du dimanche » sur une chaîne française.

La troisième direction fut assurée par Philippe Destoop de 1976 à 1979, date à laquelle Dominique Hanssens, choriste ténor, prit la relève.

Dans les années 1980 et 1990, la chorale Everglades multiplia ses sorties et ses activités : à Auger Saint-Vincent (près de Paris), à Deux-Acren (lors d’une autre messe télévisée), les festivals de chorales de la ville (1980, 1981, 1982, 1987), à Templeuve, à Tourcoing, à Tournai, à Saint-Jean de Bray à Orléans, à Ath, en Pologne par deux fois (des liens se sont d’ailleurs tissés avec une chorale polonaise, plusieurs échanges en ont suivi), à Rheinfelden en Allemagne, à Oberbraun en Alsace, des messes de Minuit avec des mises en scène sur thèmes ( provençal, patoisant, slave ), …


Spectacle “Légen… de Mouscron” en 1997

En 2002, la chorale a participé aux rencontres provinciales et a obtenu un bon résultat en catégorie excellence.

En 2004, après 25 années de direction à la tête de la chorale, Dominique Hanssens passe le relais à Lysiane Van Eeckhout, ancienne organiste de la chorale et il reprend sa place de choriste dans le groupe des ténors. La chorale accueille donc pour la première fois une femme à sa direction.

En décembre 2005, la chorale s‘est à nouveau présentée avec succès aux rencontres provinciales en troisième catégorie mais cette fois sous la direction de son nouveau chef, Lysiane.

Au fil des années, les présidents d’honneur se sont également succédé. Le premier fut Raymond Byltris, qui était pharmacien sur la place du Tuquet. Ensuite vint Pierre Vandemaele, « Pierrot » pour les intimes. Grand musicien, il a beaucoup apporté à la chorale de par ses précieux conseils et ses nombreuses compositions écrites spécialement pour la chorale dont la missa in Blues. Il a également harmonisé la missa criola et la messe des Andes. Depuis 1993, nous avons la chance d’avoir comme président d’honneur un autre grand musicien, Réné Ernould. Au sein de la chorale, il a longtemps porté deux casquettes, et même parfois trois ! En effet, il a été notre organiste durant de longues années et à l’occasion, il a dirigé la chorale tout en jouant de l’orgue !


René Ernould en 1992

Au fil du temps, la chorale a toujours continué à être très active et n’a pas abandonné les voyages tant attendus : l’Alsace, la baie de Somme, la Hollande, une croisière sur la Meuse, un marché de Noël en Allemagne, … Aux différents anniversaires, la chorale aime organiser un concert afin de réunir d’autres groupes vocaux de la région et de fêter ainsi ces événements en chansons.

En 2008, la chorale sera fière de fêter son 50° anniversaire et deviendra alors chorale royale.

 

(Texte : Marie-France Hanssens)
(Sources photos : Marie-France Hanssens et Jean-Jacques Bouckhuyt)